Baklava à Istanbul

Où manger les meilleurs baklavas à Istanbul ?

A Istanbul, à chaque coin de rue ou presque, on tombe sur une jolie vitrine avec d’appétissants baklavas. Ce petit gâteau fondant, à la pâte légèrement croustillante, est un incontournable de la gastronomie turque que l’on déguste à tout moment de la journée avec un verre de thé fumant. C’est la petite douceur à laquelle il faut absolument succomber lors d’un week-end dans cette ville absolument magnifique !

Une origine mystérieuse

D’origine turque le baklava ? Probablement. Du moins, ce sont les Turcs qui en revendiquent la paternité avec le plus d’ardeur, même si l’origine exacte de cette pâtisserie phare des Balkans et du Moyen Orient, est assez floue. Certains historiens pensent que les Turcs, peuple nomade venu d’Asie centrale, qui arrivent aux frontières de l’Empire byzantin au XIe siècle, amenèrent avec eux la pâte feuilletée (yulka) que l’on retrouve dans la composition du baklava. D’autres chercheurs prétendent que le dessert préféré des byzantins (le kopton avec noix, pistaches et miel mais sans feuilletage) est bien l’ancêtre du baklava et que ce dessert a plutôt des origines grecques. Toujours est-il que la recette telle qu’on la connait aujourd’hui a bien été fixée à Istanbul, dans les cuisines du palais de Topkapi, résidence des sultans ottomans à partir du XVe siècle. Récemment l’Union Européenne a semblé donner raison à la Turquie en décernant au baklava à la pistache de Gaziantep (dans le sud-est de la Turquie) une appellation d’origine contrôlée.

La recette du baklava

Toute la difficulté de la recette du baklava réside dans la préparation de la pâte feuilletée (pâte phyllo ou yulka en turc) qui doit être patiemment étirée pour être la plus fine et la plus transparente possible. Autant vous dire que la tâche n’est pas évidente et que la confection des baklavas prend plusieurs heures. Entre les fines couches de pâtes, un mélange d’oléagineux concassés (pistaches, noix ou noisettes), le tout arrosé de sirop de sucre. Mais pas trop ! Certains commerçants n’hésitent pas à arroser trop généreusement leurs baklavas pour les alourdir puisque ceux-ci sont vendus au kilo.

Baklavas : les meilleures adresses d’Istanbul

Considérée comme un plat de riches et réservée aux grandes occasions jusqu’au XIXe siècle, cette petite douceur turque s’achète aujourd’hui très facilement dans les nombreuses pâtisseries de la ville. Vous en trouverez sur la célèbre artère commerçante d’Istiklal Caddesi, dans le quartier européen de Beyoglu. Une adresse toutefois à vous conseiller : la pâtisserie Güllüoğlu, située dans le quartier de Karaköy, à quelques minutes du pont de Galata. Réputée comme étant l’une des meilleures de la ville et qui exporte ses baklavas partout dans le monde. Si la préparation de ce petit gâteau mythique ne vous fait pas peur, la pâtisserie donne sa recette sur son site (en anglais). A vos fourneaux !

Tags:
1 Comment
  • christine

    12 août 2015 at 15:31 Répondre

    Très alléchant,on en mangerait! Sympa la note historique sur l’origine du Baklava qui fait voyager dans le temps.J’aime beaucoup.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.