Week-end à Istanbul

Week-end à Istanbul entre Orient et Occident

Byzance, Constantinople, Istanbul : trois noms mythiques pour une seule et même ville. Entre Orient et Occident, traditions et modernité, Istanbul est une ville jeune, pleine de contrastes, au passé prestigieux. Capitale culturelle et économique de la Turquie (Ankara reste la capitale politique), Istanbul est l’une des destinations à ne pas rater. Dépaysement garanti à seulement 3h de Paris !

Petit rappel historique : il y eut d’abord l’antique cité grecque de Byzance ; puis en 330, l’empereur Constantin en fait la nouvelle capitale de l’empire romain d’Orient. Byzance devient alors Constantinople, cité dont la richesse et le prestige exercèrent une véritable fascination sur les peuples voisins pendant plus de 1000 ans. Enfin, en 1453, les Ottomans s’emparent de la ville. Constantinople devient Istanbul !

Que retenir d’Istanbul ? Évidemment, quelques jours ne peuvent suffire à appréhender entièrement cette ville. Mais on en repart émerveillé, avec quelques jolis souvenirs en tête… Dans le désordre : le Bosphore, fleuve qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et coupe la ville d’Istanbul en deux ; Sainte-Sophie, mythique basilique de Constantinople transformée en mosquée au XVe siècle ; le quartier historique de Sultanhamet et son dédale de ruelles sinueuses et animées, l’hippodrome de Constantin…

Mais aussi le magnifique palais de Topkapi (palais des sultans) et son incroyable harem ; les bazars (bazar égyptien et grand bazar) avec leurs tapis, faïences, épices, bijoux… ; la mosquée bleue, celle de Sokollu Mehmet Pasa ou la Yeni Cami (mosquée neuve) ; la colline de Beyoglu, sur la rive nord de la Corne d’Or, avec ses maisons Belle Époque ; la tour de Galata (XIIIsiècle) ; la célèbre place Taksim ; le vieux tramway qui traverse l’Istiklal Cadesi, l’artère principale du quartier européen, les baklavas, les marchands ambulants qui vendent marrons chauds ou poissons grillés…

Et puis bien sûr l’appel à la prière qui résonne cinq fois par jour dans toute la ville.  On est comme envoûté par ce chant sublime et mélodieux si inhabituel pour nous Occidentaux. Encore plus magique à la nuit tombée…

Pour déjeuner pas cher, on teste  les marchands ambulants qui vendent du poisson grillé (dans du pain avec oignons et quartier de citron) pour 2/3€ ou des simits (ces pains recouverts de sésame). Les kebap sont également bons marchés et délicieux ! (entre 2 et 4€ selon que vous choisissez du poulet ou du mouton). Sinon, on vous conseille un super resto sous les toits dans le quartier de Beyoglu !

Autre bon plan : les taxis. Pour 10€ environ, on vous emmène d’un quartier à l’autre (pratique en soirée, quand vos jambes ne vous portent plus à force de grimper). A plusieurs, c’est vraiment avantageux ! Bon, par contre, les chauffeurs de taxis ne semblent pas très bien connaitre leur ville (ni le nom des rues), on tourne parfois un peu en rond avant qu’un habitant ne vous indique le bon chemin ! Amusant ;)

Tags:
No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.