Partir en van en Europe

Partir en van à travers l’Europe : rencontre avec Tom & Léa

Cette semaine, on est très heureux de vous parler d’un très joli projet : celui de Léa (alias Lélé) et de Tom du blog Road of S’miles. L’une est normande, l’autre originaire des Yvelines. En couple depuis trois ans, ils décident à presque trente ans de quitter leur appartement en région parisienne pour se lancer dans un projet de vie peu conventionnel : partir sur les routes à la découverte des plus beaux sourires d’Europe à bord de leur van aménagé, baptisé Ducky. Ce qui caractérise ces jeunes aventuriers ? Une bonne humeur à toute épreuve, une curiosité et une ouverture aux autres qui nous ont particulièrement plu. Alors évidemment, on a eu très envie de les suivre dans leur aventure qui a débuté mi-août. 

Hello Tom et Léa ! Comment est né votre projet ?

Au départ, c’est un rêve de petite fille : Léa a baigné dès son plus jeune âge dans l’univers du camping. Ce désir d’une vie nomade remplie de sourires est donc né dans son enfance. Depuis notre rencontre, Léa parlait souvent de son souhait de partir sur les routes. Un peu plus sur la retenue au départ, j’ai été rapidement séduit par l’idée. Concilier voyage et vie à deux dans une petite maison roulante pour barouder au gré du vent, est une idée assez plaisante. 

Combien de temps avez-vous mis pour préparer votre voyage ? 

Il faut savoir que ce projet ne se résume pas à un simple voyage mais bien à un réel changement de vie. Nous avons mis neuf mois en tout pour trouver notre camion, l’aménager, préparer au mieux notre itinéraire, budgétiser l’ensemble, quitter nos jobs respectifs, déménager de Paris, homologuer notre véhicule et partir à l’aventure ! 

Partir en voyage en fourgon aménagé

Est-ce que toutes ces étapes ont-été compliquées ?

Pour nous, la plus grosse difficulté a été au moment de se lancer, lorsque notre van était fin prêt et attendait sagement de passer l’homologation VASP pour devenir un camping-car. La complexité de l’administration française nous a offert son lot de contrariétés et nous avons accusé un retard de 15 jours par rapport à la date de départ fixée. Cela peut paraître anecdotique mais quand vous partez pour le grand nord, la période hivernale peut-être difficile… Mais pas d’inquiétude : nous avons adopté la positive attitude et gardé nos sourires ! 

Pourquoi avoir décidé de voyager en van ?

Voyager oui, mais avec notre petit chez nous. Il nous est donc venue l’idée et l’envie de créer un véritable cocon sur roues qui nous ressemble afin de pouvoir le transporter partout. Nous avons eu un coup de cœur pour un Fiat Ducato de 2008 que nous avons acheté avec nos petites économies. Avec beaucoup de patience et de recherches, un peu d’huile de coude et grâce à l’aide du père de Léa (spécialiste de l’aménagement en espaces réduits), nous avons entrepris nous-mêmes la transformation de notre camion afin qu’il puisse passer de CTTE (utilitaire classique) en VASP (camping-car).

Vanlife en amoureux

Connaissiez-vous d’autres personnes qui avaient tenté une aventure similaire ?

En nous renseignant sur ce style de vie via les blogs et/ou autres réseaux sociaux, Léa a retrouvé par hasard, Margot, une ancienne camarade de classe. Avec son compagnon Julien, ils ont débuté leurs aventures nomades à bord de leur van en 2018. Forcément curieux de leur choix de vie, c’est autour d’un verre que nous leur avons posé beaucoup de questions afin d’avoir leur retour d’expérience. Aujourd’hui, ce sont de vrais copains avec qui nous échangeons régulièrement nos anecdotes de voyage !

Comment avez-vous déterminé votre itinéraire ?

Nous avons pour objectif de parcourir l’Europe en plusieurs road trips. Pour notre premier voyage, nous partons direction la Scandinavie ! Quatre mois, où nous traverserons la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède et la Norvège, avec le challenge d’arriver au Cap Nord. Pour la préparation de ce premier itinéraire, Tom a pris les devants en réalisant un tableau Excel qui ferait pâlir les meilleurs aventuriers, en nous indiquant point par point les incontournables spots, les plus belles vues, les meilleurs randonnées… Autant vous dire qu’il s’est donné du mal ! Cela nous a permis également de faire un budget prévisionnel afin de voir si notre projet était réalisable avec nos petites économies.

Vanlife aventure nomade

Quels sont les endroits que vous aviez très envie de découvrir ?

Nous étions tous deux attirés par la Norvège et notamment portés par le rêve de voir de nos propres yeux des aurores boréales. Mais il faut avouer que dans ce mode de vie, c’est l’inconnu et l’envie de faire des découvertes qui nous stimulent au quotidien. 

Quels ont été vos coups de cœur, vos déceptions ? 

Pour le moment, nous avons adoré : Doel, une ville fantôme proche d’Anvers, pour son côté alternatif et coloré ; parcourir les routes de Zélande à bord de Ducky en admirant la faune et la flore abondantes de cette célèbre région ; la petite ville portuaire de Marken aux Pays-Bas où nous avons vu un sublime coucher de soleil ; notre randonnée sauvage sur l’île de Fur au Danemark… Pour le moment pas de déceptions particulières, mais nous devons avouer que le trop plein de villes en début de parcours nous pousse à retourner dans la nature ! 

Voyager à deux en Europe

Quel est le programme des semaines à venir ?

Nous continuons doucement notre route jusqu’en Norvège en finissant notre traversée du Danemark pour rejoindre la Suède par Malmö où nous prendrons la direction de Stockholm. Ensuite, nous traverserons la Laponie suédoise et rejoindrons le Cap Nord en Norvège. Nous redescendrons doucement par les Lofoten et les fjords du sud pour rentrer en Normandie après un bref passage par l’Allemagne. 

Quels étaient vos métiers respectifs ? Est-ce que cela a été difficile de tout quitter ? 

Léa était chargée de projet marketing et communication et Tom, chef de projet événementiel dans une agence. Il a été difficile d’annoncer nos départs à nos entreprises respectives, mais curieusement, cette nouvelle de changement de vie a été plutôt bien perçue et nous avons eu la chance de bénéficier tous deux d’une rupture conventionnelle. Nous aimions beaucoup Paris mais c’est sans trop de regrets que nous l’avons quittée ; c’est une page qui se tourne afin de débuter un nouveau souriant chapitre de notre histoire. 

Est-ce que votre famille ou des copains vont vous rejoindre au cours de votre périple ?

Certains ont exprimé le souhait de nous rejoindre, alors nous les attendons ! Ce qui est sympa, c’est que nous croisons ponctuellement la route d’autres voyageurs qui, comme nous, ont fait le choix d’une vie nomade. Ce sont de très belles rencontres faites d’échanges et de sourires ! 

Europe vanlife

Comment faites-vous financièrement ? 

Nous avons beaucoup économisé lors des mois de préparation du voyage et nous sommes partis avec nos économies. À terme, nous travaillerons sûrement sur les routes. La vie en van a un certain coût mais bien minime par rapport à celui de notre ancienne vie parisienne. Notre loyer a été remplacé par l’achat de notre fourgon, nos charges par les pleins de carburants et pour le reste que ce soit l’assurance, nos forfaits téléphones ou les courses cela reste inchangé. Pour vous donner un ordre d’idée, en lissant toutes nos dépenses sur notre premier mois de voyage, nous sommes à 50€ de dépense par jour pour deux personnes. 

Des bons plans petits budgets ?

Oui ! Nous privilégions les petites routes de campagne aux grands axes payants ; nous cuisinons un maximum dans notre camion ; nous allons utiliser l’application To Good To Go dans les pays scandinaves (plus onéreux) pour découvrir la gastronomie locale sans se ruiner ; nous utilisons différentes applications de partage d’expériences de voyageurs en van pour dégoter des spots dodos gratuits et souvent bien plus sympathiques qu’un camping (park4night et campercontact). 

tout quitter vie nomade

Que conseilleriez-vous à ceux qui ont envie de faire comme vous ?

Lancez-vous ! Les contraintes sont minimes face aux nombreux moments de joie que nous vivons sur les routes. 

Quels sont les petits bonheurs et galères du quotidien ?

Il y a plein de petits bonheurs quotidiens qui nous donnent le sourire comme retrouver sa maison roulante après une longue balade, se sentir chez soi n’importe où, prendre son café dans un nouveau jardin chaque jour… Bien sûr, il y a quelques petites galères auxquelles nous n’étions préparés qu’à moitié (il faut les vivre pour comprendre) comme devoir changer notre cassette de WC régulièrement sans avoir la certitude de trouver où le faire ; la gestion de l’eau pour des micros-douches ou se ravitailler en eau (gratuitement si possible) ; la difficulté de trouver une place de parking sécurisé en centre-ville…

Voyager en camping-car

Comment ne pas s’entretuer en vivant à deux dans quelques mètres carrés pendant plusieurs mois ?

Tout est une question d’organisation et le fait de relativiser sur les quelques petites disputes. Il faut également laisser à sa moitié du temps pour ses occupations et petits plaisirs personnels. 

Quelles ont été les rencontres marquantes depuis votre départ ?

Nous avons croisé la route d’un hippie et de sa drôle de maison roulante, dormi chez un fermier, échangé avec le showman du marché au fromage de Gouda, pris un auto-stoppeur japonais se rendant au Danemark… Mais nous devons admettre que notre plus belle rencontre fut nos deux jours avec Yannick, Laëtitia, Daiko et Noosa de l’équipage Mowglithevan ! Des vanlifers français sur les routes d’Europe depuis un an, pour qui l’aventure se termine.  Alors nous en avons profité pour nous enrichir de toutes leurs anecdotes et expériences.

Conseils pour voyager en van

Qu’espérez-vous trouver en chemin ? 

Nous sommes partis à la quête des plus beaux sourires d’Europe ! Mais pour être totalement sincères, nous espérons surtout nous retrouver loin des codes et du confort de notre ancienne vie parisienne. Comme le disait Victor Hugo : « Le bonheur est parfois caché dans l’inconnu » !

Pour les plus curieux qui trouvent leur projet fabuleux :

♥ Pour suivre les aventures de Tom & Léa sur Instagram, sur Facebook et sur leur site internet, cliquez sur les liens respectifs 

♥ Pour découvrir les coulisses et la vie à bord de Ducky, Tom et Léa viennent de tourner une vidéo très chouette, qui donne très envie d’aménager un van aussi douillet et de partir sur les routes. Ou bien de se joindre à eux, ils ont prévu un couchage supplémentaire ;)

♥ Pour retrouver le souriant portrait de Trips & Tips, rendez-vous sur leur blog.

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.