Paris : bonnes adresses à Belleville

Les bonnes adresses de Gaëlle entre Belleville et le canal Saint-Martin

Fondatrice du prix littéraire Hors Concours, Gaëlle Bohé est également la dynamique et chaleureuse directrice de Fontaine O Livres, un tiers lieu créatif à Belleville autour des métiers de l’édition. C’est dans ce quartier populaire et multiculturel de Paris que Gaëlle vit et travaille depuis plusieurs années. Elle nous confie ses bonnes adresses et lieux coups de coeur pour manger, boire un verre et faire ses courses. Sans oublier de nous parler de ses librairies préférées. Déformation professionnelle oblige !

Es-tu parisienne d’origine ?

Je suis aixoise d’origine ! Arriver à Paris quand on vient du sud, où la lumière fait partie intégrante du quotidien, n’est pas chose facile. Heureusement que la beauté et le dynamisme de Paris contrebalancent avec la chaleur et la quiétude de la Provence. Quand je suis arrivée à Paris, j’ai d’abord habité chez un oncle dans le VIe arrondissement, à Saint-Germain-des-Près. Mais c’est en emménageant à Ménilmontant que j’ai vraiment eu le sentiment de découvrir la ville, de devenir parisienne. Aujourd’hui, j’habite rue Saint-Maur, à deux pas de la place Sainte-Marthe, dans un ancien atelier de ferronnerie. J’aime le charme de l’histoire, mélangé à l’éclectisme du quartier.

Peux-tu nous décrire ton quartier ?

Situé entre Belleville et le canal Saint-Martin, le quartier s’est métamorphosé ces dernières années. Il a connu des moments de grâce, avec les terrasses du Carillon pleines à craquer, les apéros géants place Sainte-Marthe, les balades avec les enfants au parc de l’Hôpital Saint-Louis. Mais aussi des moments plus difficiles, avec les attentats de 2015 au Petit Cambodge et au Carillon, qui ont laissé une cicatrice très forte qui ne se referme pas aujourd’hui. Heureusement le quartier est résilient et la bonne humeur et l’entraide ont permis de surmonter ces épreuves.

Où vas tu faire tes courses ?

Chez Le court circuit ! Une bande de trentenaires joyeux et barbus a eu la bonne idée de monter cette épicerie « direct producteur » juste en face de chez moi. Fini le gaspi et les frigos pleins, j’y passe tous les jours acheter ce dont j’ai besoin : café, vin, fromage, légumes. L’équipe est adorable, pas pressée. Ça fait un bien fou ! Pour le vin, je vais chez Paris Terroirs. Dominique est toujours de bon conseil et on en profite pour parler bouquins, c’est un très bon lecteur. Je ne vais pas faire le marché, je trouve ça trop compliqué et bruyant. Je préfère faire le plein de bons légumes au Zingam, de fromages à la fromagerie Goncourt, de viande à La Belle Bête, de poisson à La belle mer, d’huile d’olive à La Tête Dans Les Olives. Et pour le pain je n’ai qu’une seule adresse… Celle de mon mari ! Il a créé la boulangerie Chambelland il y a 6 ans, au retour de notre voyage autour du monde. Son rêve était de créer un lieu qui fasse du bien au quotidien. On y trouve de délicieux pains à base de farine de riz, tous bios et naturellement sans gluten, mais aussi des pâtisseries, des cakes ou des chouquettes, des foccacias et des sobas faites maison… Tout est beau, tout est bon et la terrasse, immense, ne désemplit pas. On ne s’en lasse pas !

Tes cafés et restaurants préférés ?

Il y en a plein ! Chaque bande de copains à son lieu de rendez-vous : chez Jane avec les parents de l’école, Bistrot Léo pour les rendez-vous entre voisins, L’Orillon Bar avec les coworkers de Fontaine O Livres, l’espace culturel que je dirige. Il y aussi La palissade, rue de Sambre et Meuse. Le chef est dément et ça se finit généralement autour d’un bon repas. Dans un autre style, j’adore retrouver les copains pour une bière à La Base : c’est un espace militant et autogéré, un fourmillement d’idées et d’énergie, qui laisse la place à toutes les possibilités. J’aime aussi prendre un café, seule, sur le boulevard de Belleville : regarder les commerces monter leurs volets, la ville se réveiller…Un déj sur le pouce dans le quartier ? Je vais dire boujour à Kayen, pétillante tenancière d’O’Riz Blanc, mon restaurant chinois préféré à Belleville. Je suis sûre qu’elle me mettra de bonne humeur pour le reste de la journée et ses salades de crevettes sont délicieuses. Un dîner en amoureux ? Je vais volontiers chez Candide, rue de Sambre et Meuse. J’adore tout : l’équipe, la cuisine, les vins, la déco… Un lieu propice pour refaire le monde !

Tes bonnes adresses en famille ?

J’ai deux enfants de 9 et 12 ans. On adore partager des pizzas (chez Maria Luisa, chez Aqua e Farina), dévorer un falafel chez Miznon, croquer dans un ravioli chinois chez Gros Bao. Mais le restaurant préféré de mon fils, c’est Fleurs du Cambodge, un tout petit traiteur asiatique tenu par deux gentilles cambodgiennes juste en face de chez nous. Pour une promenade en famille, direction le cloître de l’hôpital Saint-Louis. C’est une adresse secrète que se partagent les habitants du quartier : dans ce carré de verdure, construit à la même époque que la place des Vosges, on croise des enfants, des flâneurs et des malades venus faire une petite balade. Pas un bruit si ce n’est celui des oiseaux. On profite en silence de l’ombre des arbres, des touches colorées des parterres de fleurs. Les bâtiments abritent un musée des moulages spécialisé dans les maladies de la peau. Je n’ai jamais osé y entrer !

Quelles sont tes boutiques préférées ?

J’adore les librairies. En fonction de la saison, je vais aux Nouveautés, à Libralire, chez Cariño ou dans cette toute nouvelle librairie qui vient d’ouvrir rue René Boulanger, Un livre et une tasse de thé. J’aime aussi flâner chez les antiquaires du quartier Popincourt (Alasinglinglin, chez Belle Lurette..) et découvrir les nouvelles créations de bijoux d’Agnès, à Dante & Maria.

Un endroit que tu aimes particulièrement ?

J’adore le quartier, rebaptisé par les habitants Babelville. C’est un lieu multiculturel à ciel ouvert. On y croise des campagnes d’affichage militant, des arbres habillés d’écharpes multicolores tricotées à la main par les mamies du quartier, des graphs sur des murs entiers imaginés par des collectifs d’artistes et qui changent tous les mois. La vie, quoi !

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.